Jardin d'accueil

Ce jardin, l'un des plus récents, a été aménagé dans les années 1960 pour accompagner les visiteurs de l'entrée du site jusqu’aux jardins historiques.

Le jardin d'accueil présente la forêt indigène aux visiteurs. Quand arrive enfin la fonte des neiges, au début mai, les premières espèces qui fleurissent sont les bulbes à floraison printanière, comme les jonquilles, les tulipes et les muscaris. Puis, une collection d'ancolies (Aquilegia vulgaris, A. alpina, A. longissima, A. atrata) occupe graduellement les massifs, compagnes idéales des hostas et des fougères. Les annuelles ajoutent des couleurs au jardin, à la fin de l'été, lorsque s’achève la floraison des vivaces. Un boisé, tapissé de prêles des prés (Equisetum pratense) et dominé par des épinettes blanches (Picea abies) et des mélèzes laricins (Larix laricina) centenaires, borde le sentier qui guide les visiteurs jusqu'au jardin du ruisseau.